Entrevue d'eryn tempest

Sortie et bilan de résidence


bilan de résidence numérique d'eryn tempest

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

(*voir transcription en note de bas de page)

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

(*voir note de bas de page)

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

(*voir note de bas de page)

bilan de résidence numérique d'eryn tempest

__

Visuels et montage : Eryn Tempest, avec les questions de Sébastien Provencher.


* En cohérence avec son attachement aux concepts de dysfonctionnement et de glitch, Eryn a choisi de rédiger certaines réponses en français tout en assumant les erreurs de syntaxe. Nous retranscrivons ici les propos recueillis à des fins de lisibilité :


Sébastien Provencher : Pour débuter, peux-tu me nommer un élément marquant de ta résidence ?


eryn tempest : Je pense que la journée où j'ai découvert comment faire une animation à partir d'une partie de mon corps a été particulièrement marquante. C'était un moment de récognition entre moi et mon avatar, où j'ai réfléchi sur les différences entre les limites de mon corps en comparaison à celles de mon avatar. Dans mon ordinateur, le mouvement humain n'existe pas, en fait il n'en existe seulement qu'une approximation. Les mouvements de l'avatar doivent être bien choisis pour reconstituer des mouvements qui soient humains. L'avatar est un corps ou une forme indéterminée et il peut bouger de toutes les façons possibles sans danger ou risque de mort.


SB: Peux-tu m'expliquer comment tu travailles les notions d'échec et d'imperfection dans tes explorations?


ET: Je crois que l'espace de l'échec est un endroit propice aux possibilités. C'est un lieu où les définitions de l'ordre, du fonctionnement et de l'identité s'ouvrent et deviennent malléables. C'est un endroit de devenir, le lieu du liminal. Pour ce qui est du corps, l'échec est important pour ouvrir notre conception de ce que les corps peuvent être. Dans l'instant du glitch, il y a un trou dans lequel nous pouvons trouver quelque chose de nouveau, un petit espace pour faire croître un autre corps qui est encore inconnu. L'échec est la première étape de l'évolution: le proton qui "tunnelise" et forme une mutation. Cela fait partie d'une éthique de laisser le monde te révéler certaines choses, d'être ouvert à ce que l'environnement, le corps, la nature et la machine peuvent t'enseigner comme s'ils étaient des guides spirituels.


SP: Que signifie pour toi, la "romance indéterminée"?


ET: La romance indéterminée est, pour moi, l'amour et l'amitié qui existent entre une personne humaine et les champignons. Principalement, c'était une façon d'expliquer l'amour que je voue pour le mycélium ,un champignon qui se trouve dans le sol des forêts et qui rend littéralement le monde possible en nourrissant les arbres, en mangeant les organismes morts tout en redonnant des nutriments au sol. C'est aussi une façon d'aimer les petits mycéliums et les structures semblables à la toile qui existe dans le corps. C'est une manière d'explorer le corps comme un paysage ou un écosystème. La romance indéterminée veut dire que nos corps sont ces systèmes, ces assemblages inexplicables qui, par essence, sont imprévisibles, inarticulés et indéterminés dans leur forme. Ils sont ouverts, transformateurs, sensibles et intelligents. Le corps, au-delà de nos regards et sous sa surface, change tout le temps et peut devenir n'importe quoi, sans limite.