archive

ARTISTE EN RÉSIDENCE
 

Ernesto Filho
 

portrait Ernesto Filho.JPG

Ernesto Filho est un·e artiste brésilien·ne queer qui vit à São Paulo. Son travail, mené en collaboration avec plusieurs artistes, mêle montage, film, danse, improvisation et performance souvent dans des lieux publics. En 2018, Ernesto arrive à Montréal pour effectuer une recherche doctorale sur le cinéma sous la direction de la philosophe canadienne Erin Manning à l’Université Concordia. Quelques jours avant le premier confinement lié à la pandémie de COVID-19, sa rencontre avec l'artiste Caroline Laurin-Beaucage donne lieu à une collaboration et une correspondance artistique entre São Paulo et Montréal. 

Ernesto est l’auteur·e de trois films d’art : Pas ce soir, filmé presque entièrement à l'intérieur de son appartement à São Paulo et inspiré de l’œuvre de l’artiste française Brigitte Fontaine ; Is love jailed? créé avec l’artiste Julia Feldens à partir d’images capturées pendant cinq ans dans différentes parties du Brésil ; et Print, court-métrage expérimental mettant en lumière les paroles du rappeur brésilien Novíssimo Edgar. Disponibles dans le Club Vidéo.

COMMISSAIRE
 

Caroline
Laurin-Beaucage

 

© Dominique Bouchard

Le langage artistique de Caroline Laurin-Beaucage puise d’abord dans le corps et le mouvement pour se cristalliser ensuite dans des concepts théoriques qui leur donnent forme. Elle s’intéresse à des phénomènes sensibles et à des principes physiques souvent intangibles, comme la gravité et la mémoire, et à la manière dont ceux-ci affectent et façonnent le déploiement de l’écriture chorégraphique. 

Tout comme Ernesto, Caroline investit l'espace public avec ses projets Habiter sa mémoire – performance présentée dans une vingtaine de lieux autour du monde – et Habiter nos mémoires. Son répertoire compte une dizaine d’œuvres dont Intérieurs (Prix du CALQ de la meilleure œuvre chorégraphique 2019-2020), Matière Blanche (2015) et Soak (2011), créations à (re)découvrir en exclusivité dans le Club Vidéo. 

portrait Caroline Laurin-Beaucage.jpg